île de pâques Amérique du Sud

La mystique ! | ÎLE DE PÂQUES [Vlog#95]

Nouvelle destination : l’Ile de Pâques (Rapa Nui pour ses habitants d’origine polynésienne) ou pour se mettre dans l’ambiance du pays : la Isla de Pascua.
Vous savez cette mystérieuse île appartenant au Chili, « ce confetti de terre » comme l’appelle le Lonely (24 km de long sur 12 km de large seulement), qui est considérée comme l’un des lieux les plus isolés de la planète !
Difficile ici de se sentir « connecté » au Chili et en Amérique du sud quand on sait que l’Ile de Pâques est tout de même à plus de 3700 km du Chili et à fortiori du reste du globe !

Pour la petite histoire, les premiers habitants sont arrivés entre le IVème et le VIIIème siècle des Marquises, de Mangareva, des îles Cook et de Pitcairn. Les habitants de l’Ile de Pâques se considèrent donc davantage comme des polynésiens (et ont un dialecte qui y ressemble d’ailleurs) que comme des chiliens. On a d’ailleurs plusieurs fois ressentis une petite animosité à l’égard du Chili et une certaine volonté d’indépendance. En effet, certaines contestations et revendications persistent puisque les Pascuans de souche ne contrôlent aucun territoire de l’île, qui est pourtant « la leur » à l’origine, en dehors de Hanga Roa (la seule ville de l’île).
L’arrivée récente de nombreux Chiliens du continent est mal vécue et perçue des pascuans de souche. Bref, pas mal de soucis et de conflits perdurent…

L’Ile de Pâques est mondialement connue pour ses statues géantes, les énigmatiques moaïs, et fascine par son magnétisme et sa mysticité bon nombre de voyageurs à travers le monde qui rêvent de pouvoir voir ça un jour de leurs propres yeux.
On a donc profité d’être déjà à l’autre bout du monde (en Polynésie) pour faire une escale de trois jours sur l’Ile de Pâques avant de nous rendre à Santiago du Chili.
L’île de Pâques est un réel musée à ciel ouvert et on rêvait tous les deux de s’y rendre, le tour du monde nous l’aura permis.

Après s’être acquittés du droit d’entrée du parc Rapa Nui qui est tout de même de 71€/pers, nous avons pu profiter de la beauté sauvage des lieux.
Nous avons loué un quad à la journée pour profiter pleinement et optimiser notre temps car les sites de l’île sont pas mal étendus mine de rien.
En revanche, le temps n’aura pas franchement été notre allié durant notre séjour sur l’Ile de Pâques et nous aurons eu un temps plutôt capricieux (nuageux et pluvieux) rassurez-vous cela reste le « temps des îles » et la météo change très rapidement, nous n’aurons donc pas été « trop » gênés et malgré quelques averses nous aurons pu bien profiter de l’ambiance de l’île et de nos visites (et faire quelques belles photos !).

Amoureux de rando, comme vous le savez, nous avons longé à pied le long de la côte nord de la plage d’Anakena à Hanga Roa soit pas moins de 20km à pied. Là nous avons vraiment pris conscience de la beauté sauvage de l’île et nous sommes retrouvés littéralement seuls dans des zones complètement désertes, sauvages, inhabitées et entourés d’animaux (des vaches et des chevaux essentiellement).
Nous avons pu contempler librement les hautes falaises façonnées par l’érosion marine tout le long du littoral.
Seulement, il faut savoir que maintenant un guide est obligatoire pour pouvoir se promener sur cette partie de l’île (on a eu la chance qu’on nous laisse passer malgré tout mais ce fut une exception et on nous l’a bien rappelé plusieurs fois en nous demandant explicitement de bien faire passer le message) – ce que l’on fait !
C’est notre coup de cœur de l’île ! Coup de coeur du coup, on vous recommande franchement de vous payer les services d’un guide si vous vous rendez sur l’Ile de Pâques car ça vaut carrément le coup de longer le bord de mer sur cette partie de l’île.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :